Janv/ fév 2013 - Euphorbe myrsinite, exotique ou pas ?

Euphorbe myrsinite, exotique ou pas ?dsc05397.jpg

Appelée aussi Euphorbe de Corse, cette petite vivace a en tout cas tout pour plaire. En premier lieu son port en coussin de tiges prostrées (pas plus de 25 cm) au feuillage persistant glauque. Cette persistance implique que la plante présente un intérêt de feuillage toute l’année, y compris, et à fortiori, en janvier et en février. Ce feuillage est en fait charnu, m’amenant souvent à classer cette euphorbe parmi les petites succulentes à l’instar des sedums, et autres echeverias. Ses feuilles pointues sont disposées en spirale autour des tiges rampantes donnant à la plante une architecture très animale, telle des queues de reptiles préhistoriques rayonnant au sol  autour de la souche centrale… Assez exotique pour cette vivace Corse somme toute assez commune pourtant.

euphorbia-myrsinite-2-mars-2012.jpgEnsuite, sa floraison printanière en cyathes (fleurs caractéristiques des euphorbes en demi-coupelles) de couleur jaune vert chartreuse à vert acidulé.

Elle se plaît en plein soleil et en  sols pauvres et drainants. Ces conditions sont impératives pour que cette euphorbe conserve ses attraits ; sans quoi elle serait étiolée, avec des tiges chétives plus ou moins dénudées et fleurissant mal. Elle trouvera donc rapidement sa place parmi les plantes grasses et succulentes sur lits de graviers, ou en association avec des stipa tenuifolia dont la légèreté aérienne de cette dernière contrastera à merveille avec la rigidité graphique de notre euphorbe.

Enfin comme beaucoup de vivaces elle gagne à être taillée plus ou moins sévèrement, si possible en fin de floraison (sauf si l’on veut profiter des nombreux semis spontanés) afin de se régénérer et de ramifier.euphorbia-myrsinite-dec-2012.jpg

Seule précaution avant de l’adopter, porter des gants quand on la manipule. Sachez que sa sève (latex blanc) qui apparait à la cassure des tiges ou des feuilles est irritante sur la peau et peut provoquer de désagréables démangeaisons sur le jardinier téméraire.

Concernant sa rusticité, ce charmant couvre-sol s'avère sans failles puisque totalement intact après trois semaines sous la neige avec des minimas de l'ordre de -15°.

Alors exotique ? Sûrement pas par ses origines mais résolument par son aspect. A planter sans modération. 

rustique hardy exotica tolosa toulouse jardin exotique botanique euphorbe euphorbia myrsinite couvre sol ground cover vivace succulente rampante sols secs drainant plein soleil

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×