Buzz du mois

Juillet août 2016 : Les épines de Lespinet.

Juillet-Août 2016 – De jardin en jardin : Les épines de Lespinet.

 

Les épines de Lespinet

Sur les hauteurs de Foix en Ariège il est un jardin incontournable. En vérité, l’endroit s’apparente plus à un théâtre naturel grandiose qu’à un jardin au sens où on l’entend habituellement. En arrivant sur la grande prairie, le visiteur est saisi par l’ampleur de ce panorama sauvage et impressionné par le jardin atypique qui se dresse devant lui. La falaise calcaire qui fait face s’est en effet érodée au cours des siècles, et dans cet éparpillement d’éboulis, le jardinier Gilles Labatut, a su domestiquer ce site naturel, sans le dénaturer. Gilles est un grand connaisseur de succulentes rustiques, intarissable sur le sujet. Il a été atteint, tout comme nombre d’entre nous, du syndrome de la collectionnite aigue, mais c'est bien la dimension paysagère qui guide aujourd'hui ses choix. Il partage volontiers sa perception de l’acclimatation et sa passion pour les plantes grasses. En concevant et plantant, sans répit depuis plus de vingt ans, ce jardin d’exotiques rustiques dans ces entassements et ces amoncellements de blocs rocheux il aura créé un jardin d’acclimatation unique dans la région : Les épines de Lespinet.

 

Les épines de Lespinet 7

 

Les épines de Lespinet 2Les épines de Lespinet 3

Situé à 450m d’altitude, le jardin, dominant la vallée de la Barguillère et offrant au détour d’un sentier une vue imprenable sur le château de Foix, bénéficie d’une exposition idéale face à la haute chaine des Pyrénées. Les conditions climatiques sur ces pentes abruptes exposées plein sud sont souvent plus favorables que celles que l’on peut rencontrer en plaine Toulousaine. Les journées d'hiver y sont fréquemment plus douces. A la fois par phénomène d’inversion thermique et/ou par effet de Foehn.  Le froid et l’humidité ayant tendance à couler à flanc de falaise pour stagner en fond de la vallée, tandis que l’inclinaison de la pente permet un réchauffement rapide du site. Réchauffement retenu en partie la nuit par accumulation puis restitution de la chaleur par la roche.

 

Les épines de Lespinet 4

Bien sûr, si l’endroit est, climatiquement, relativement favorable, le défrichage, la conception, et l’entretien des 2500m2 de la partie haute du jardin reste néanmoins un travail herculéen. En grimpant le long des sentiers dédiés on peut observer toutes sortes de succulentes et de xérophytes : des cactus globulaires, des cierges de belle taille, mais aussi et surtout une collection incroyable d’opuntias et d’agaves dont certains arborent des proportions vénérables, comme l’agave salmiana qui surplombe les amas rocheux. Avec plus de 400 taxons répertoriés, le jardin de Lespinet est un éden pour le collectionneur mais aussi pour l’amateur moins averti, car l’intégration des espèces indigènes à la flore subméditerranéenne locale vaut à elle seule le détour.

 

Les épines de Lespinet 5

On peut visiter le jardin sur rendez-vous et acheter sur place quelques espèces en surplus, vues çà et là au bord des sentiers au cours de la balade. Cette offre est d’autant plus intéressante que  la plupart des variétés proposées sont peu fréquentes, et ont fait leurs preuves du point de vue de leur résistance au froid et de leur capacité d’adaptation dans notre région. Prévoyez enfin des chaussures fermées car même s’il ne s’agit pas d’une randonnée dans la montagne, il y a tout de même un peu  de dénivelé dans ces cheminements caillouteux.  

 

Les épines de Lespinet 6

 

 

Mai-juin 2016 - Des exotiques rustiques en Corrèze : la pépinière de Loulier.

Mai-juin - Rêve d’exotisme en Corrèze ? La pépinière de Loulier !Pépinière de Loulier - exotiquesrustiques.com

Improbablement située en plein centre de la France, à la frontière du Lot et de la Corrèze, région pas vraiment réputée pour la douceur de son climat (zone USDA 7b), cette pépinière m’avait interpellé dès la première heure. En premier lieu par la passion dévorante pour les plantes exotiques dont faisait (et fait) preuve son propriétaire Marc Dosch  sur les forums spécialisés, mais aussi pour l’intérêt que représente l’expérimentation de plantes exotiques en zone climatique moins favorable que la sienne. Car je me dis : ‘si ça tient à Brive, ça tiendra forcément à Toulouse !’.

Pépinière de Loulier - exotiquesrustiques.com

Nous nous sommes donc rendus  (avec d’autres barjots d’exotiques rustiques comme moi) dans cette pépinière une première fois à l’occasion de la visite du jardin de Rainer. Les deux étant situés dans la même région. En débarquant sur le site, nous avons tous été impressionnés, moi le premier, par la taille de l’exploitation, et notre arrivée tardive ne nous a pas permis de l’explorer avec toute l’attention qu’elle méritait à nos yeux. A la tombée de la nuit, nous avons terminé l’excursion frénétiquement (à la lampe torche !), et sommes partis avec la ferme intention d’y revenir afin d’approfondir notre investigation botanique, à un moment où la longueur des jours nous garantirait de pouvoir y flâner en toute quiétude. C’est chose faite et nous ne sommes pas déçus. Résumé.

20160604 172619 800x425

La pépinière regorge d’exotiques rustiques. Certes la majorité des plantes sont élevées en serre froide où les températures ne descendent guère en dessous des -8/-9°c au plus froid, et dans conditions sèches, mais Marc teste également quelques espèces en pleine terre. Ce show-room d’acclimatation est une véritable mine d’or de connaissances pour tout jardinier d’exotiques rustiques qui se respecte !   On peut voir en vrac, en extérieur, le long de ses tunnels de culture, des callistemon ou des grevillea adultes couvrants plusieurs mètres carrés, des agaves ou des opuntias ayant résisté à -17°C !

Pépinière de Loulier - exotiquesrustiques.com

Ce qui est intéressant avec Marc c’est qu’il a une approche très progressiste de sa passion et de son métier, c’est-à-dire que ses gammes ne sont pas figées et s’enrichissent en permanence, et que sa pensée l’est encore moins, permettant une synergie de connaissances pragmatiques basée sur ses expériences réelles et non sur des ‘on dit’ ou sur un étalage de connaissances académiques. Vous l’aurez compris, ce pépiniériste sera un précieux allié dans vos tentatives avec les exotiques, et ses conseils judicieux vous permettront les tentatives les plus audacieuses tout en restant pertinentes !

Pépinière de Loulier - exotiquesrustiques.com

L’autre élément intéressant selon moi, c’est la capacité de Marc à produire et à élever l’immense majorité des plantes qu'il propose, et non comme c’est de plus en plus le cas ailleurs, de faire juste de l’achat-revente, c’est-à-dire du commerce mais pas de la production. Ici on part de la graine dans la plupart des cas, avec des quantités modestes par lot, mais avec une gamme juste hallucinante de références et avec une rigoureuse traçabilité des écotypes (souches, sources, …). A tel point que les serres de production sont plus grandes que la serre de vente.

20160604 143437 800x450

Ajoutons que toute la culture est, cerise sur le gâteau, effectuée dans une démarche permanente de respect de l’environnement : pas de pesticides, fertilisations raisonnées, utilisation de substrat ‘maison’, arrosages à l’eau de pluie,… et que les plantes, passé le cap de la fragilité juvénile, sont endurcies en extérieur, pour garantir une meilleur acclimatation sans stress dans nos jardins.

Pépinière de Loulier - exotiquesrustiques.com

Alors… me direz-vous c’est la pépinière parfaite ? Et bien pas tout à fait : c’est loin ! De chez moi en tout cas. Mais pas de panique vous pouvez acheter en ligne et vous faire livrer à domicile (http://www.plantesexotiquesrustiques.com/), ou découvrir une petite partie de la production lors des manifestations locales auxquelles Marc participe (voir son calendrier prévisionnel des fêtes des plantes). Toutefois, je ne peux que chaudement vous recommander de visiter cette pépinière tant la partie visible de l’iceberg est infime comparativement aux trésors que l’on peut découvrir directement sur place.  Notamment les agavacées rustiques rares ou encore peu fréquentes comme yucca schottii, yucca harrimaniae, yucca harrimaniae x glauca, ou bien encore les formes panachées du très rustique agave bracteosa (‘monterey frost’ ou ‘mateo’), pour ne citer qu’eux…

Bel été amis (ies) jardiniers (ières) !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×